Le “Question Tag” ça vous parle ? – PARTIE 1

Hello Happy Learners!

Série Question Tag

Je lance la série de 3 vidéos traitant du Question Tag car j’ai remarqué qu’il était souvent un frein pour vous, dans la compréhension de l’oral.

Pour vous permettre d’aborder le sujet sans que cela ne soit trop lourd, je ne le traite pas en une seule lonnnngue vidéo mais en trois petites.

Question Tag Présent

Voici la première dans cet article ! Et vous m’y verrez comme vous ne m’avez encore jamais vue ! Les deux prochaines réservent quelques surprises et des petits pièges 😉 Saurez-vous les déjouer ?

Voici donc la partie 1 :

Bon visionnage et à très vite pour la prochaine !

Et pour ceux préférant les podcasts, c’est par ici :

 

Par ailleurs, voici la transcription complète pour que vous ayez le support écrit ! Avec tout ça, vous n’avez plus d’excuses ! 😉

“Hello happy learners!

I hope you are fine today. Je suis ravie de vous retrouver dans cette nouvelle vidéo dans laquelle je vais traiter un thème assez utile. Je ne fais pas de vidéo inutile, vous vous en doutez 😉

Le thème est le « QUESTION TAG PRESENT »

Je me rends compte que, souvent, vous êtes bloqué dans la conversation par ce fameux QUESTION TAG. Effectivement, c’est quelque chose qui fait partie de l’anglais parlé courant qu’il faut maîtriser. Il faut que vous le compreniez et que vous sachiez l’utiliser.

Je vais traiter le thème dans sa globalité. Pour ne pas que la vidéo dure une heure, il y aura 3 petites vidéos pour traiter ce thème en entier. Je l’ai séquencée pour que ça soit plus digeste pour vous.

On va commencer comme toujours du plus simple au moins simple.

Le QUESTION TAG, c’est quoi ?

Le QUESTION TAG, c’est une petite locution qui permet de transformer une phrase simple, une phrase affirmative en question sans passer par la structure officielle de la question.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :   Comment s'améliorer en anglais

Vous allez me dire : « Pourquoi ne pas poser une question tout simplement ? »

Parce dans certains cas, vous êtes déjà quasiment sûr de la réponse, vous voulez juste avoir une petite confirmation.

Vous allez dire votre phrase affirmative, par exemple : « Tu aimes le chocolat noir » et vous voulez juste une confirmation. Le QUESTION TAG sera à ajouter, sera l’équivalent de notre « n’est-ce pas ?» en français :

« Tu aimes le chocolat noir, n’est-ce pas ? » ou de manière plus familière : « Tu aimes le chocolat noir, hein ? »

Comment le QUESTION TAG se forme ?

On prend l’auxiliaire de la phrase en question.

Dans « tu aimes le chocolat noir », il n’y a pas d’auxiliaire. S’il n’y a pas d’auxiliaire dans la phrase, l’auxiliaire à utiliser sera l’auxiliaire « do ».

On prend l’auxiliaire présent dans la phrase, s’il n’y en a pas, c’est l’auxiliaire « do » à la forme inverse de la phrase.

Si la phrase était affirmative comme celle-là : « Tu aimes le chocolat noir, n’est-ce pas ? », l’auxiliaire sera à la forme négative.

Et à l’inverse, si la phrase est négative : « Tu n’aimes pas le chocolat noir, n’est-ce pas ? », en anglais, l’auxiliaire sera positif.

Donc « +, – »  « -, + », on fait un peu de math, mais ça simplifie les choses.

  • L’auxiliaire de la phrase « do » à la forme inverse suivi du sujet, du pronom.

Faisons tout de suite un exemple.

  • You like dark chocolate, don’t you?
  • Yes, I do.

Là, j’ai fait la phrase dans son entier : la phrase, le QUESTION TAG et la réponse !

Un autre exemple avec comme sujet « elle », 3ème personne du singulier.

« She loves swimming. »

Pareil, dans cette phrase, il n’y a pas d’auxiliaire. L’auxiliaire que nous allons utiliser est l’auxiliaire « do ». Mais attention, l’auxiliaire s’accorde avec le sujet. Étant donné que c’est « she », 3ème personne du singulier, l’auxiliaire sera donc « does ». La phrase étant positive, « does » va être négative : « doesn’t » et on reprend le sujet « she ».

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :   Look out! To look, etc.

Donc la phrase, le QUESTION TAG et la réponse potentielle, ça nous donne :

  • She loves swimming, doesn’t she?
  • Yes, she does!
Maintenant, on va faire un exemple avec une phrase négative.
  • He doesn’t call you every day.

« Doesn’t » négatif, donc il y a un auxiliaire puisque c’est une phrase négative. Vous savez d’emblée que c’est « does », forme inverse. Ce sera positive puisque la phrase est négative :

  • He doesn’t call you every day, does he?
  • Yes, he does.

Vous voyez ?

Un dernier exemple avec une phrase négative, toujours au présent mais avec l’auxiliaire être : « He is sick. »

La phrase est positive, il y a un auxiliaire dans cette phrase qui est l’auxiliaire « be ». Vous avez déjà l’auxiliaire à étudier dans le QUESTION TAG et vous devez le mettre à la forme inverse.

« He is sick. » : une phrase positive, donc dans le QUESTION TAG, ce sera négatif.

  • He is sick, isn’t he?
  • Yes, I’m afraid he is.

J’espère que la formulation et l’utilisation du QUESTION TAG est beaucoup plus clair pour vous maintenant.

Dans la prochaine vidéo, nous continuons l’étude du QUESTION TAG, mais cette fois-ci avec un autre temps. Nous avons étudié le QUESTION TAG au présent, dans la prochaine vidéo, ce sera au passé.

Su ce, passez une bonne fin de journée et une bonne soirée. Je vous dis à très bientôt dans la prochaine vidéo.

Talk to you soon, bye!”

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *