Sky is the limit 2/2 – Grands mythes en anglais

Avez-vous des idées préconçues ? (En général quand on en a, on n’en a pas conscience…🤔) Vous croyez-vous limités pour telle ou telle raison ?

Sky-is-the-limit

Aujourd’hui, une semaine avant le jour tant attendu, je casse un peu la routine en vous proposant non pas votre podcast du vendredi mais un article un peu spécial chargé en positivité et en motivation !!!

En effet, il en faut de la motivation pour apprendre une langue étrangère, et souvent le parcours peut être semé d’embûches invisibles que je souhaite mettre en lumière pour pouvoir les surmonter et donner un coup d’accélérateur à votre progression en anglais !!

Les grands mythes sur l’anglais

Avant d’aborder les grands mythes autour de l’apprentissage de l’anglais, mythes ou fausses croyances qui en freinent beaucoup dans leur entreprise d’améliorer leur niveau d’anglais, parlons d’abord des fausses croyances en général.

Les fausses croyances

Tellement de personnes nourrissent de fausses croyances que cela en est presque terrifiant ! 😱

Moi aussi j’en ai eu, et j’en ai certainement encore. Cela dit, il y a quelques années j’ai commencé à m’intéresser à des concepts et des pratiques un peu moins terre à terre que ce que nous avons l’habitude de voir, un peu plus spirituels. Et ce qui est fabuleux avec ça, c’est que cela augmente votre niveau de conscience, permet un développement personnel et contribue à diminuer vos fausses croyances. Mais d’abord, c’est quoi une fausse croyance ??🤨

Fausse croyance : qu’est-ce que c’est ?

Les fausses croyances, ou pensées limitantes, sont des croyances ou pensées que vous avez et que vous considérez comme étant vérité absolue, réalité indéniable, que vous ne remettez donc jamais en question et qui vous bloquent dans votre quotidien et dans la réalisation de vos projets sans même vous en apercevoir.

Par exemple :

– Je ne suis pas assez bon pour y arriver,

– Ces postes sont réservés aux hommes,

– C’est trop bien pour moi, je ne suis pas à la hauteur,

– Ces postes sont réservés aux femmes,

– Je dois être gentil avec tout le monde pour être apprécié,

– Je ne suis pas assez bien, je ne mérite pas d’être aimé.

Comment les débusquer ?

Comment débusquer ces croyances limitantes qui vous retiennent, qui vous empêchent d’exprimer votre plein potentiel ?

Observation

Cela passe d’abord par l’observation. Il est nécessaire d’observer pour pouvoir identifier ce qui ne va pas. Alors ouvrez bien les yeux !

Soi-même

Il est important de s’observer soi-même, ses comportements, les phrases que l’on prononce automatiquement sans même y réfléchir, presque par réflexe.

Son entourage

Il est également important d’observer ses proches car ils ont souvent les mêmes valeurs que nous et cela peut donner de précieuses indications sur soi-même.

Il faut donc observer activement si je puis dire et avec bienveillance.

Prise de décision

Cette phase ou plutôt ces phases d’observation donneront naturellement lieu à une prise de décision. Il faudra faire un choix :

  • Garder cette croyance OU
  • Changer cette croyance.

Croyances ➡️ pensées ➡️ in/action :

Croyances 😞 ➡️ pensées😞 ➡️ inaction🚶🏾‍♀️🚶‍♂️

Croyances 😃 ➡️ pensées 😃 ➡️ action !🏃🏽‍♀️🏃‍♂️

Trop souvent nos limites sont celles que nous nous fixons dans notre esprit.

Venons-en maintenant aux grands mythes sur l’anglais. Je vous en présente trois, les trois plus grands à mon avis :

1 – Il faut avoir le niveau Avancé +++ pour être légitime en anglais

Exemples de pensées limitantes :

🌫« Je n’ai pas le niveau donc ça sert à rien. »🌫

🌫 « Je dois absolument être bilingue pour prétendre à ce poste. »🌫

🌫« Il faut impérativement être capable de comprendre au moins 95% des mots de ce texte/conversation pour pouvoir aller plus loin. »🌫

2 – Mon accent doit être impeccable pour pouvoir parler anglais

Exemples de fausses croyances :

🌫 « Mon accent est trop nul. »🌫

🌫 « J’ai un accent à couper au couteau donc il vaut mieux que je me taise. »🌫

🌫 « Je ne peux pas parler anglais car j’ai un trop mauvais accent, je paraîtrais ridicule. »🌫

3 – Je dois absolument passer un an à l’étranger pour atteindre un bon niveau d’anglais

NON ! C’est faux ! 🙅🏾‍♀️ Je n’ai pas attendu de passer mon année professionnelle aux États-Unis pour avoir un bon niveau d’anglais, fort heureusement pour moi !!😅

Bon, j’ai eu la chance de tomber amoureuse de cette langue dès mes débuts en 6ème donc cela a beaucoup aidé. Cela dit, le niveau d’anglais suffisamment bon me permettant de l’enseigner, je l’ai acquis en France, à l’issue d’un parcours scolaire et universitaire classique. Et je l’enseigne depuis l’âge de 18 ans, donc depuis presque deux décennies !

Mon année d’enseignement-apprentissage aux USA à l’âge de 25/26 ans a été la cerise sur le gâteau, ce fut un réel boost, certes, mais mon niveau, je l’avais déjà globalement.

Tout cela pour vous dire deux choses :

1. Bien évidemment il est tout à fait possible d’acquérir un bon niveau d’anglais en l’apprenant en France et même de chez vous !

Certes, je vous recommande fortement d’aller effectuer un séjour, même court, en immersion dans un pays anglophone, mais si vous ne le pouvez pas dans l’immédiat ce n’est pas grave, cela ne vous empêchera pas de savoir parler anglais, parole d’enseignante passionnée !☺️

Dans le guide que je vous offre, je vous donne justement des astuces pour vous créer une immersion anglaise en ne bougeant pas de chez vous ! Alors ne tardez plus, obtenez-le !

2. Vous avez un meilleur niveau que ce que vous pensez !

You are better than you think you are!

Tout ça, tous ces exemples cités tout au long de cet article sont des mythes, des pensées limitantes qui vous freinent.

Alors n’ayez pas peur. Ne vous cachez pas derrière des excuses. Posez des actions (take action), avancez pas à pas (step by step), à votre rythme, et vous y arriverez.

Fait est mieux que parfait

N’attendez pas d’être parfait pour faire les choses, soyez imparfait mais faites-les quand même ! C’est en forgeant que l’on devient forgeron (Practice makes perfect). J’illustre cela dans cette vidéo imparfaite : c’est imparfait mais je l’ai fait quand même ! Car le message porté est plus important.

Fixez-vous des objectifs en termes de compétences mais aussi et surtout en termes de temps. En effet, comme le dit le dicton que j’affectionne : « Un objectif sans date butoir s’appelle un rêve ».

C’est bien d’avoir des rêves, c’est le point de départ, mais c’est encore mieux de les réaliser !💪🏻

Sur ce…

Avant de vous quitter, merci de liker l’article s’il vous a plu et de le partager si vous pensez qu’il pourrait en inspirer d’autres.

Par ailleurs, on dit souvent un esprit sain dans un corps sain… Alors si vous voulez découvrir un régime alimentaire sympa et sain (ça peut toujours être utile 😉), allez sur le blog La Céto Sympa d’Élodie et François qui ont organisé l’évènement inter-blogueurs “Les plus grands mythes de votre domaine” auquel je participe via cet article. De bonnes recettes vous y attendent !

✨⭐️ I wish you all the best ⭐️✨

Partager l'article
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 6
  • 1
  • 1


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *